Open navigation

Comment être un voyageur respectueux de l'environnement ?

Comment voyager en respectant l'environnement ?

Combien ça coûte de voyager de Bruxelles à la Grèce ?

Compte environ 400 euros. Il te suffit d'embarquer à bord d'un avion et à peine 4 heures plus tard, tu t'émerveilleras de la beauté des eaux cristallines. Mais ce voyage générera également 0,89 t de dioxyde de carbone, ce qui représente une pollution incroyable, surtout si on tient compte du temps très limité que tu passeras sur place.

C'est justement toute cette pollution qu'Adélaïde Charlier, lycéenne belge militante pour le climat, voulait éviter pour son voyage de fin d'études, sans pour autant devoir renoncer à rejoindre ses camarades en Grèce. Et elle a trouvé la solution à son problème, en décidant de prendre le train, puis le bateau. La quantité de dioxyde de carbone générée par ces moyens de transport est largement inférieure à celle produite par les avions. Le trajet sera plus long, mais il sera l'occasion d'admirer les paysages européens et offrira à Adélaïde la satisfaction de savoir qu'elle n'a pas trop pollué, sans devoir faire une croix sur ses envies de voyage.

Mais le changement ne repose pas seulement sur elle ou sur Greta Thunberg, collégienne suédoise militante pour le climat. Il repose sur chacun de nous. Chaque jour, de toutes petites actions peuvent contribuer à réduire les déchets. Et cela vaut également lorsque nous voyageons.

Alors voilà quelques astuces pour voyager sans produire de déchets :

  1. Utilise une gourde : chaque année, 89 milliards de bouteilles en plastique sont fabriquées. Cette production est néfaste pour l'environnement et pourrait facilement être évitée. Une gourde est non seulement écologique, mais aussi économique. L'eau du robinet est gratuite et disponible presque partout. Il existe un large choix de modèles et de contenances ! Si tu crains que ton eau chauffe pendant des voyages dans les pays du sud, tu peux même trouver des gourdes en Inox pour garder ton eau au frais.

  2. Transport : lorsque tu voyages sur de longues distances, il est toujours préférable d'utiliser des moyens de transport terrestres plutôt que l'avion pour préserver l'environnement. Si tu visites une ville, tu peux aussi essayer le vélo. Non seulement c'est bon pour l'environnement, mais ça l'est aussi pour la santé. Dans la plupart des pays, les grandes villes proposent des systèmes de vélos en libre-service. Le vélo offre aussi plus de liberté, car tu n'auras pas à respecter les horaires des bus et des trains (ni à supporter leurs retards). Tu peux aussi te déplacer à pied, cela te permettra de découvrir des endroits cachés que tu ne verrais pas si tu prenais le bus.

  3. Alimentation : mange local. Découvrir de nouvelles cultures fait partie du voyage. La plupart du temps, la région où tu voyages propose des plats que tu n'as jamais goûtés ou que tu ne pourrais jamais trouver ailleurs (ou pas aussi bien préparés). Manger local présente de nombreux avantages. En premier lieu, cela permet de découvrir de nouvelles choses, de goûter de nouveaux produits et éventuellement de rentrer avec quelques nouvelles recettes. Ensuite, cela fait marcher l'économie locale. Dans les pays touristiques, la plupart des gens vivent du tourisme et de leur commerce. Manger dans leurs restaurants plutôt qu'en restauration rapide peut faire une énorme différence pour eux. En général, les restaurants locaux utilisent des produits locaux et frais. Cela signifie que ce que tu manges n'est pas importé depuis l'autre bout du monde pour atterrir dans ton assiette, et cela fait une grande différence.

  4. Dis non au plastique : On trouve du plastique partout et en général, il s'agit de produits à usage unique. Tu peux facilement éviter ces déchets, il suffit de dire non. Tous les jours, tu seras tenté(e) d'utiliser des articles à usage unique : tracts distribués dans la rue, pailles, gobelets en plastique, sacs en plastique. En fin de journée, tu accumules une grande quantité de déchets que tu aurais pu éviter. Plutôt que d'utiliser ces articles, refuse les tracts et les pailles, transporte ton propre gobelet réutilisable (comme ta gourde pour l'eau) et ton propre sac pour faire les courses.

  5. Respecte les endroits que tu visites : voici un autre conseil à suivre au quotidien. Jette tes déchets à la poubelle, ne laisse rien derrière toi. Il n'y a rien de pire qu'un beau paysage gâché par la pollution, tu ne voudrais pas voir ça là où tu vas et les autres non plus. Renseigne-toi sur les habitudes de recyclage des pays que tu visites (elles diffèrent souvent d'une région à l'autre) et respecte-les.

Toutes ces suggestions sont très faciles à suivre, cela ne te prendra que quelques secondes par jour et fera une grande différence pour l'environnement. N'oublie pas qu'un paysage propre est toujours plus beau.

Cette réponse a-t-elle été utile ? Oui Non

Envoyer vos commentaires
Nous sommes désolés de ne pas avoir pu répondre à votre question. Aidez-nous à améliorer cet article grâce à vos commentaires.